Comment les Ami.e.s ont-ils vu le jour ?

L’Idée de protéger les derniers milieux naturels dans le périmètre d’urbanisation de la Ville de Granby a été lancée en décembre 2020. La présence de fanions d’arpentage délimitant le milieu humide dans le boisé Quévillon, au nord du parc Terry-Fox, a suscité l’inquiétude de citoyens. Craignant la disparition de ce magnifique boisé de 60 hectares, des citoyens se sont donné la mission de sauver ce milieu naturel qui renferme une grande richesse de biodiversité faunique et florale.

Les Ami.e.s du boisé Quévillon ont ainsi vu le jour en mars 2021 lors d’une conférence de presse annonçant qu’ils allaient militer pour la conservation du boisé. Quelques jours après la conférence de presse, La Voix de L’Est annonce qu’un promoteur lorgne le boisé Quévillon, justifiant ainsi nos appréhensions.

C’est ainsi qu’en septembre 2021, l’organisme est devenu Les Ami.e.s des boisés de Granby. Depuis janvier 2022, nous sommes officiellement reconnu comme un organisme à but non lucratif.

C’est lors d’une conférence de presse en mars 2021 que les 6 membres fondateurs des Ami.e.s du boisé Quévillon annoncent publiquement leur existence et leur souhait de protéger ces 60 hectares d’une riche biodiversité.

La création des Ami.e.s du boisé Quévillon a suscité beaucoup de réaction de la part des citoyens. Plusieurs citoyens nous ont interpellé en nous demandant pourquoi nous ne nous intéressions pas à tous les boisés. Nous avons amorcé une réflexion et avons conclu que tous les milieux naturels restant dans le périmètre d’urbanisation méritaient d’être protégés.

Peu après, le conseil de ville adoptera en avril 2021 un règlement stipulant que 50 % du boisé Quévillon sera protégé, laissant au promoteur la possibilité de mettre le même nombre de portes sur les 50 % restants. Il en va de même pour quatre autres secteurs à l’intérieur du périmètre urbain. Ce règlement sera officialisé en juin 2021 par la MRC Haute-Yamaska.

En juillet 2021, le conseil de ville adoptera un règlement qui rajoute un secteur à protéger, faisant en sorte que 6 secteurs à l’intérieur du périmètre urbain sont maintenant protégés et soumis à un plan d’aménagement d’ensemble (PAE), obligeant la tenue d’une consultation publique, d’un registre de signature, et au besoin, d’un référendum avant d’entreprendre tout projet de développement. Nous sommes d’avis que la ville a bien agi, et de façon rapide, pour protéger ces milieux naturels et ainsi s’assurer d’une acceptabilité sociale pour tout nouveau projet de développement.

Avec plus de 175 membres enregistrés, la grande aventure se poursuit pour Les Ami.e.s du boisé Quévillon qui décident de se renommer et de s’enregistrer comme organisme à but non lucratif (OBNL) : Les Ami.e.s des boisés de Granby. Lors de la campagne électorale municipale, les membres des Ami.e.s ont été très actifs et ont participé à mettre de l’avant les préoccupations environnementales. Nos actions ont permis de sensibiliser les candidats et les citoyens à la protection des milieux naturels dans la ville de Granby.

Suite à la première assemblée générale de fondation tenue en février 2022, Les Ami.e.s des boisés de Granby ont officialisé 9 administrateurs au sein du conseil d’administration et le nombre de membres ne cesse d’augmenter. Nous continuerons d’étudier les différents milieux naturels tout au long de l’année et nous suivrons de près l’élaboration du plan de conservation que la ville de Granby déposera en 2023.

Nous espérons que nos actions auront des répercussions pour les années à venir, nous travaillerons de concert avec les citoyens et les élus pour qu’à terme, la ville soit plus verte et plus saine afin de contrer les changements climatiques.

Patrick Parent, président

Les Ami.e.s des boisés de Granby